Un jus de mangue siroté sous une paillote, une randonnée sur un morne, une discussion avec un artiste, un hôtelier, un pêcheur, un paysan… Du tourisme en Haïti ? Pas si farfelue que ça, comme idée. À la condition d’être un brin curieux et vivement désireux de vivre une aventure humaine, au-delà de la simple destination soleil. Et de sortir de Port-au-Prince, qui n’a pas trop la cote, pour profiter du reste du pays. Haïti ne se résume pas à sa capitale.