Autrefois, dans les mornes du nord de la Martinique, on s’entraidait en agriculture. Comme les parcelles de terre des agriculteurs étant  très pentues, une mécanisation n’était guère envisageable. On avait alors recours à des coups de mains appelés lasotè pour défricher et labourer. Une sorte d’appel à l’aide des communes environnantes. Les travailleurs, répartis selon un ordre précis (les maîtres tambours donnent le rythme, les anciens donnent des conseils...) avançaient au rythme des mots «Lèvè! Fèssè» et d’ instruments de musique : tambours, ti-bois, conques de lambis...


Le «lasotè» soudait les agriculteurs des mornes qui au lieu de travailler des jours durant à labourer un seul hectare de terre terminaient la tâche en une journée. Et tout ça en s’amusant, socialisant, chantant et mangeant entre amis et en famille...


La pratique se fait toujours à Fonds Saint-Denis. Une bonne façon de redonner goût aux jeunes agriculteurs de reprendre la houe. Les touristes de passage dans le nord Martinique sont invités à y participer. Un peu à l’image de la pêche à la senne.


Renseignements:

www.tonton-leon.com

http://www.martiniquetourisme.com